être dans de beaux draps


être dans de beaux draps ou Mettre quelqu’un dans de beaux draps blancs.

être dans de beaux draps , se mettre dans de beaux draps , se trouver, se mettre dans une situation embarrassante, périlleuse.

Mettre quelqu’un dans de beaux draps blancs. C’est médire beaucoup de lui, faire connaître ses défauts cachés, et, par extension, le placer dans une situation embarrassante, désavantageuse. Leduchat a cru expliquer cette locution en disant : « Mettez un Maure dans de beaux draps blancs, c’est de quoi le faire paraître encore plus noir. ) Une telle explication est trop ingénieuse pour être vraie.

Le mot draps me parait employé ici dans le sens d’habits, qui lui a été donné assez souvent par nos vieux auteurs. En conséquence, mettre en de beaux draps blancs fait allusion à la coutume observée dans les farces populaires du moyen âge d’affubler de draps ou d’habits blancs tout individu qu’on voulait exposer aux railleries publiques. Cette coutume, dont les pierrot* des parades ont conservé la tradition, existait dans l’antiquité. On sait qu’Hérode renvoya à Pilate le Messie, après l’avoir revêtu d’une robe Manche par moquerie. M Hérode avec sa cour le méprisa, et, l’ayant revêtu d’une robe blanche, il le renvoya à Pilate.

Les Espagnols disent : Accomodar de ropa limpia. Ajuster d’une robe blanche, expression ironique qui a la même signification et sans doute la même origine que la nôtre.


Leave a Reply