un nom à coucher dehors


Expression : Avoir un nom à coucher dehors.

Signification : Nom difficile à prononcer ou à retenir. Avoir un nom difficile à écrire ou à prononcer.

Origine : Un nom pas très catholique. Au Moyen Âge et jusqu’au début du XIXe siècle, le patronyme reflétait presque toujours le rang social. De fait, il servait aux aubergistes à classer leurs clients. Ceux qui avaient un nom indiquant l’appartenance de son titulaire à la noblesse ou à une fonction sociale importante étaient placés en tête de liste, les autres à la suite.
Lorsque la capacité d’accueil du lieu était dépassée les derniers de la liste n’étaient pas accueillis ; ils devaient coucher dehors ou aux écuries

Exemples : Elles étaient trop petites pour se rendre compte qu’elle portait un prénom à coucher dehors et l’adoptèrent, malgré quelques problèmes de prononciation. — (Amélie Nothomb, Robert des noms propres, 2002)

Elle a dû penser qu’avec mon nom à dormir dehors avec un billet de logement, écrit sur le chèque, et la présence de ces types, le risque était trop grand de voir s’embraser la cambuse. Je l’ai remerciée. Elle m’a conduit à la gare.

Le soleil des fous de Saïd Mohamed – 2001 – 178 pages – Extraits


Leave a Reply