Les chiens ne font pas des chats.


Expression : Les chiens ne font pas des chats.

Signification : Cette expression est est utilisée pour expliquer la ressemblance physique et comportementale des parents et des enfants. On rencontre également l’inverse les chats ne font pas des chiens. A rapprocher de Tel père, tel fils.

Origine :Tu es comme ton père”, “Les chiens ne font pas des chats”. » Ces expressions rappellent l’importance des transmissions d’une génération à l’autre

Autres expressions proverbiales avec les chats : Vendre chat en poche, une chose sans la montrer.—Eveiller le chat agi dort, réveiller une querelle assoupie. —Emporter le chat, s’en aller sans rien dire ; partir sans dire adieu. —A bon chat, bon rat, bien attaqué, bien défendu.— Appeler un chat un chat, etc. dire franchement les choses comme elles sont—Jeter le chat aux jambes de quelqu’un , jeter la faute sur lui, ou l’arrêter par quelque empêchement, — S’aimer comme chiens et chats , vivre en ennemis.—La nuit tous chats sont gris, la nuit on ne distingue pas une laide d’avec une belle.— Payer et: chats et en rats , payer en mauvais effets.

Autres expressions proverbiales avec les chiens — Mener une vie de chien, mener une vie misérable.—Vivre comme un chien, vivre dans la débauche. — Tous les chiens qui aboient ne mordent pas , tous ceux qui menacent ne font pas toujours du mal. — Un chien hargneux n toujours les oreilles déchirées , un homme querelleur attrape toujours quelques coups. — Quand on veut noyer son cliien, on dit qu’il a la rage; quand on veut se défaire de quelqu’un , on lui impute des torts. —

Exemple : D’ailleurs on dit toujours « tel père tel fils », ou encore « les chats ne font pas des chiens » ou « les chiens ne font pas des chats » ou quelque chose comme ça.

A la recherche du chat perdu Gallinette – Page 11 – Maryse Sirven-Brun

« Les chiens ne font pas des chats » est l’expression préférée de 32% des Français, devant « ne pas être sorti de l’auberge » (20%),  selon un sondage commandé par Le Point pour un hors-série consacré à ces formules imagées dont raffole le public.
La plus drôle: « de la confiture aux cochons ».

Parmi les locutions préférées des Français, « se faire l’avocat du diable » et « donner de la confiture aux cochons » sont plébiscitées par 16% des sondés, suivies par « mentir comme un arracheur de dents » (14%), « jeter l’argent par les fenêtres » et « mettre du beurre dans les épinards » (13%).

« Etre au four et au moulin », « avoir une faim de loup » et « avoir du pain sur la planche » arrivent ensuite ex-aequo (12%).

« Donner de la confiture aux cochons » est aussi considérée comme l’expression la plus drôle par 19% des personnes interrogées, devant « mentir comme un arracheur de dents » et « être le dindon de la farce ».

« Rire comme une baleine » est jugée l’expression la plus stupide par 26% des Français, « courir le guilledou » la plus désuète et « comme on fait son lit on se couche », celle qu’il faudrait remettre à la mode.


Leave a Reply